Séries

Violet Evergarden, l’anime de toute beauté

Après cinq années de guerre, la paix est enfin revenue et la vie reprend doucement son cours. C’est ainsi pour les militaires également mais, pour Violet, les choses sont plus difficiles. En effet, la jeune femme ne connaît que les champs de bataille et a du mal à s’adapter à sa nouvelle vie.

Adoptée par la famille Evergarden, Violet est employée par Claudia Hodgins au sein de son entreprise postale. Son rôle : écrire des lettres pour ceux qui ne peuvent pas le faire eux-même. L’ennui, c’est qu’elle peine à comprendre leurs émotions.

En lire plus »

THE END OF THE F***ING WORLD, la série phénomène ? 

En réalité, je ne crois pas du tout à cette histoire de phénomène même si beaucoup d’entre vous ont l’air d’avoir aimé cette série.
Pour ma part, de ce que j’en ai retenu, c’est deux gosses immatures (faut dire ce qui est) qui ce retrouve confronté à la vie d’adultes sans vraiment en comprendre et connaître les rouages. N’oublions pas de préciser que l’un est psychopathe et l’autre est dépourvu de langage soutenu. Il faut aussi dire que de base la serie est censé être centré sur ce jeune homme atteint de trouble du comportement pour au final s’appercevoir que la série est plus tourner sur cette petite idiote agaçante et irrespectueuse à souhait. Leur a-t’ont déjà dit que de détester le monde n’apportait jamais rien de bon ? En bref de l’enfantillage à l’état pure…

En lire plus »

The Punisher, un anti-héro comme on aime

« UNE FOURNÉE, DEUX FOURNÉES. PIÉCETTES ET PETITES MONNAIE. »

La phrase que vous entendrez à coup sûr si vous plonger dans cette série puisque c’est la phrase de concentration de notre cher Franck Castle alias The Punisher. Pour la plupart, je ne vous apprend rien, ce héro à la limite du anti-héro est hanté par l’assassinat de sa famille et montre un certain talent pour la vengeance.

En lire plus »