Until Dawn, ferez-vous les bons choix ?

Jeu du mois de Juil 2017

Until Dawn est un jeu d’horreur se déroulant dans une maison isolée au beau milieu de la montagne. Huit amis partis en vacances ensemble se retrouvent aux prises avec un tueur masqué bien décidé à en découdre de la façon la plus gore possible. Les choix du joueur influenceront l’issue de l’histoire.

Until-dawn-1

Ce jeu, il rejoint la collection avec LIS. Je suis fan de ce style de jeu avec des actions en QTE (quick time event). Le scénario est bien construit et le fait d’utilisé l’image de vrai acteur est plutôt pas mal. On à l’impression de jouer un film ou une série, c’est plaisant. Certains personnages sont plus attachant que d’autres mais je dois avouer que le jeu auquel tous les protagoniste ce prête est plutôt malsain lorsque l’on sait le dénouement. La chose qui m’a le plus plu c’est évidemment le fait qu’il prennent en compte nos véritable peur grâce à un questionnaire au début du jeu. Pour le coup, j’ai regretter d’avoir dit que j’avais peur des clowns car j’ai bien flippé… Quoi de plus terrifiant qu’un assassin déguisé en clown ? Je vois pas moi ! Ce qui est plutôt paradoxale quand on sait que j’adore Harley Quinn en boufonne, bref. Pour ma première fin, j’ai réussis à sauver 5 personnes sur 8 donc je suis plutôt fière et je compte bien le refaire pour ainsi voir les autres fins. Je dois avouer avoir été surprise par le dénouement et surtout de voir surgir dans l’histoire quelque chose d’aussi mystique que des wendigo. Les choix sont difficile surtout lorsqu’il faut choisir qui doit vivre ou mourir. Ces jeux là on tendance à vous donner le complexe de dieu quand même mais les choix n’en reste pas moins cornélien. Je deviens vraiment fan de l’exploitation de l’effet papillon donc si vous avez d’autre jeu dans ce style là (autre que LIS) je suis preneuse !

POINTS POSITIFSPOINTS NEGATIFS
L'histoireLa maniabilité
Les graphismesLa vue
Le jeu de la peur
Multiples interprétations
Les acteurs

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :