The Punisher, un anti-héro comme on l’aime

« UNE FOURNÉE, DEUX FOURNÉES. PIÉCETTES ET PETITES MONNAIE. »

La phrase que vous entendrez à coup sûr si vous plonger dans cette série puisque c’est la phrase de concentration de notre cher Franck Castle alias The Punisher. Pour la plupart, je ne vous apprend rien, ce héro à la limite du anti-héro est hanté par l’assassinat de sa famille et montre un certain talent pour la vengeance.

Marvel_s_The_Punisher

Le gros kiff de cette série c’est Jon Bernthal. Vous avez surement du déjà le rencontrer dans le rôle de Shane, toujours pas ? Et si je vous dis The Walking Dead, le meilleur ami de Rick ? Ça y est, ça vous revient ? Bien, le voilà de retour dans sa propre série et on aime ! Oui on aime car c’est un rôle à sa mesure qui lui colle parfaitement à la peau. Jon Bernthal se montre charismatique avec une détermination dans le regard qui fait parfaitement penser au Punisher que l’on connait. Personnellement je ne connais que celui du film et pas celui du comics. Je ne vous cache pas que ça me donne bien envie de me pencher dessus. On déteste Ben Barnes (Bill Russo) mais parce qu’il joue trop bien ! La joie des séries original Netflix : de bons acteurs et jamais de déception. En revanche celui qu’on apprécie énormément c’est Ebon Moss-Bachrach (David Libermann) car il est parfaitement dosé entre humanité et vengeance ce qui permet de conserver la part d’humanité du Punisher et de faire un bon duo parfois explosif !

ROBUSTE VOUS AVEZ DIT ? JE DIRAI BADASS !

La série monte crescendo, jamais à dose d’adrénaline un peu comme Franck Castle qui lui non plus ne manque jamais d’adrénaline. C’est simple, un épisode = une balle. Vous comprendrez très vite ce que je vous dit. S’en ai limite hilarant. Le contraste entre la résistance de Franck et de Bill se fait vite voir et cela montre a quel point le Punisher ne peut être remplacé. Il est unique en son genre, croyez-moi ! Je dois avouer qu’on à été pris du début à la fin dans la série car il n’y a pas un moment de mou et on veut continuellement savoir ce qui se passe et voir l’évolution des personnages car chacun à une vrai évolution que se soit Bill, David, Madani, Lewis ou même Franck… De plus, la série arrive à jongler sur une double intrigue qui est plutôt bien pensée d’où le fait qu’il n’y ai pas vraiment de temps mort. L’ambiance musicale y est aussi pour beaucoup car les bandes sons sont choisit minutieusement et colle parfaitement au moment. Le petit bémol c’est les flashbacks qui sont parfois trop présent… Au bout d’un moment, voir 4 fois le même c’est un peu redondant.

crop2_thepunisher-netflix-critique1

En revanche si il y à un reproche que je peut faire c’est que j’ai souvent anticipé la tournure de la série ce qui du coup  n’était pas une grande surprise. Je n’en reste pas néanmoins fan au point que je suis officiellement en PLS en attendant la saison 2… Cette série reste la deuxième que j’apprécie beaucoup venant de Marvel et Netflix (avec Luke Cage). Pour les autres, l’accroche ne s’est pas du tout faite.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :