The Devil Inside, et si le mal était vraiment en elle ?

Un soir de 1989, la police reçoit un appel d’une certaine Maria Rossi qui reconnaît avoir sauvagement assassiné trois personnes. Vingt ans plus tard, sa fille, Isabella cherche à comprendre ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là. Elle se rend en Italie, à l’hôpital Centrino pour psychopathes où Maria est enfermée, pour savoir si sa mère est déséquilibrée ou possédée par le diable. Pour soigner la démente, Isabella fait appel à deux jeunes exorcistes qui utilisent des méthodes peu orthodoxes, mêlant la science et la religion. Ils devront alors affronter le Mal absolu qui a pris possession de Maria : quatre démons d’une puissance redoutable…

… Délivrez la du mal.

devilinside

Le principe de vouloir filmé un exorcisme est bien pensé mais lorsque l’on sait que ces derniers son censés être secret du public et même pas censés avoir existé puisque l’église ni toute implication dans ces exorcismes, cela perd tout son intérêt. Cependant, le tournage est bien réalisé et permet parfois de se perdre entre réalité et fiction. Il faut savoir que ce film est tiré d’une histoire vraie, du moins de fait réelle relaté, c’est pourquoi à la fin du film vous retrouver un récit des évènements après l’histoire.

Ce qui à de bien dans ce film, c’est qu’il conserve l’explication pour le transfert de possession ainsi que sur les pratiques de l’exorcisme. Je me permet de dire ça d’après tout ce que j’ai pu lire sur ces faits. Cependant ce film nous ramène vite à la réalité des choses par le jeu d’acteur qui n’est pas d’un très haut niveau. On ressent trop le fait que c’est un texte récité/lu par moment. De plus les mises en scène reste bateau et sans grande recherche d’originalité. La bande son n’est pas vraiment présente et ce fait oublier au détriment d’un film lent et sans action. Quant au décors, il reste sobre et sans grand intérêt mais toujours dans le thème du film.

Pour finir, je ne classerai pas vraiment ce genre de film dans de l’horreur car cela ne fait en aucun peur puis je trouve que cela relève plus du fantastique qu’autre chose.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :