Shadow Of The Colossus, le remaster d’un chef d’œuvre

L’histoire est simple, vous devez faire revenir à la vie une fille grâce aux âmes des colosses que vous dominerez au fur et à mesure du temps. Chaque colosse ayant une idoles qui le représente dans le temps où tout se déroule. A chaque colosse une énigme qui vous permet de deviner auparavant quel colosse sera à affronter. Il faut savoir que chaque colosse à une méthode bien à lui pour l’escalader ainsi que des points sensibles bien à lui même si la constante reste la tête. 27908322_1725861210786082_8934646439882627056_o

J’ai donc découvert ce chef d’œuvre de Fumito Ueda puisque je n’ai pas eu l’occasion de le découvrir sur la PS2 précédemment. Récemment adapté sur PS4, il avait été précédemment adapté sur PS3 mais la différence n’était pas si frappante par rapport à cette nouvelle version. Autant vous illustré ça, histoire de voir l’évolution :

maxresdefault

J’en ai entendu parler énormément de fois sans que cela n’attire vraiment mon attention. Je fais souvent partie des gens qui préfère les jeux qui ne font pas beaucoup d’écho mais qui s’avère être des pépites. Comme on dit, c’est l’exception qui confirme la règle puisque vendu comme un chef d’œuvre de fin de génération PS2, il confirme ces dire avec ce remaster sur PS4 qui s’avère être à la hauteur de mes attentes. Étant donne que je ne peux pas comparé le jeux à sa version d’origine, c’est un avis totalement neutre et sans comparaison que je vous propose.

Je suis adepte de ce genre de graphisme, simple, efficace et d’un sens poétique. Ce qui provoque ce sentiment, c’est aussi la bande son que nous propose Kow Otani qui est juste magnifique et magistrale. Chaque musique est parfaitement calé par rapport à l’action. La musique qui monte crescendo vous laissant soupçonner qu’un colosse ce cache pas loin puis lorsque ce dernier montre le bout de son nez, la musique s’amplifie et nous propose quelque chose d’épique, nous en mettant ainsi plein les yeux. Les colosses sont d’une beauté sans nom me laissant a chaque fois subjuguer par leur beauté, leur grandeur mais surtout par le sentiment de se sentir toute petite à côté de ces titans. Je dois avouer mettre régulièrement senti comme Hercule fasse aux titans les terrassant les uns après les autres au fil de l’histoire.

27788367_1725861310786072_6254623303554639539_o

J’apprécie énormément le fait de revenir à chaque fois au temple, voir l’idole se détruire et découvrir la nouvelle énigme associé à l’idole qui représente le prochain colosse. Sous forme d’arène, te laissant croire que tu as le pouvoir sans vraiment l’avoir. Grâce à cela, l’épée t’oriente tant bien que mal vers cette prochaine victime que tu détruira surement sans te poser plus de question que ça. Je dois avouer que ce système est sympa mais pas vraiment très fiable.. Il m’ai parfois arrivé de chercher pendant bien 30 min un colosse sans le trouver puisque mon épée décidait de ne pas m’orienter vers ma destination final.

Niveau gameplay, certains pourrai le trouver assez brut voir rigide mais j’avoue le trouver plutôt simple et “rudimentaire”. Il faut dire que juste le saut, le coup et la roulade donne à ce gameplay une prise ne main assez facile. On ressent malgré tout le fait qu’il était sur PS2 de base mais sans que ça soit gênant pour autant. C’est le même principe pour la caméra qui d’après les retours n’a pas changer depuis la PS2. J’avoue la trouver capricieuse par moment mais pas forcément très gênante. Ça fait caméra de cinéma, comme si l’on était dans un film et que l’on nous racontait une histoire. Cela rajoute un charme au jeu. Le seul gameplay qui peut à la rigueur me gêner, c’est celui du cheval; il est difficile à manier et l’accélération est parfois chaotique (oui disons les choses tels quelles sont).

Finalement tout fait que ce jeu est poétique et confirme le fait qu’il est été étiqueté de chef d’œuvre. Je suis contente d’avoir pu faire ce jeu. J’avoue qu’au départ il ne m’attirait pas du tout et à force de voir la jaquette de partout, je me suis laisser tenter. Le prochain jeu que je ferai du même studio est The Last Gardian que j’ai commencer mais actuellement pas fini. En sommes ce jeu est un réel coup de cœur que j’ai pris mon temps à faire.

POINTS POSITIFSPOINTS NEGATIFS
Les colossesLa caméra
L'histoireRépétitif
Le gameplay
Le remastering
La bande-son
L'immersion

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :