Riverdale (s1), et si un meurtre pouvait les rassembler

C’est la rentrée dans la petite ville de Riverdale, qui se remet doucement de la mort tragique du jeune Jason Blossom. Cette rentrée est un nouveau départ pour Archie Andrews qui s’est décidé à faire carrière dans la musique malgré la fin de sa relation secrète avec sa professeur de musique qui lui sert de mentor et la fragilité de son amitié avec son meilleur ami Jughead.

De son côté, sa meilleure amie Betty Cooper, secrètement amoureuse de Archie, doit faire face à sa mère sur-protectrice qui la drogue aux médicaments. Mais tout va commencer à changer pour elle quand elle va faire la connaissance de Veronica Lodge, une nouvelle et riche élève qui arrive en ville à la suite d’un scandale ayant touché de près sa famille.

Mais tout ceci n’est qu’une partie des nombreuses histoires et secrets qui peuplent Riverdale, une ville calme et à l’image parfaite, mais qui cache dans l’ombre de nombreux dangers et une face très sombre.

riverdale.w710.h473.2x

Sur fond d’histoire familiale, cette série est assez bien construite. Elle est ni nian nian ni trop sérieuse, le juste milieu. Le jeu d’acteur est bien au point que certain en deviennent attachant. Chacun apporte sa pierre à l’édifice quoique certains soit plus énervant que d’autre… Je ne dirai pas que c’est la série de l’année non plus (au risque d’en froisser certain mais ce n’est que mon avis). L’histoire qui tourne autour de la mort de Jason est limite passée au second plan par rapport à ce qui en découle. Après on peut le comprendre au vu de la complexité de l’histoire familiale qui je dois avoué m’a surprise, je ne m’attendais pas à ça. La mort de Jason est la trame de fond de l’histoire. La bande son est plutôt pas mal et surtout interprété (pour la plupart) par les acteurs ce qui rajoute un certain charme non négligeable à la série.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :