“On est en mode facile là ?”

12_dva2

D.Va est une ancienne joueuse professionnelle qui met désormais ses aptitudes au service de la défense de sa patrie aux commandes d’un méca ultra-moderne.

Il y a vingt ans, la Corée du Sud a été attaquée par une colossale monstruosité omniaque qui a jailli des profondeurs orientales de la mer de Chine. Cet énorme assemblage malhabile infligea des dégâts catastrophiques aux cités côtières avant d’être repoussé sous les eaux. Suite à cet évènement, le gouvernement sud-coréen a développé une unité de drones blindés, MEKA, pour protéger les environnements urbains en prévision de futurs combats contre la menace omniaque.

Les craintes du gouvernement se sont avérées fondées, car les attaques survinrent à intervalles réguliers. De temps à autres, la monstruosité sortait de la mer pour attaquer la Corée du Sud et ses voisins. L’omniaque apprenait des affrontements et se reconfigurait souvent, apparaissant sous une nouvelle forme avec des armes et des capacités différentes. Chaque incident se terminait par un match nul, la monstruosité vaincue, mais non détruite.

L’omniaque continuant à s’adapter, il finit par détruire le réseau de contrôle des drones MEKA, obligeant l’armée à installer des pilotes dans les mécas. Dans une recherche désespérée de candidats adaptés, le gouvernement se tourna vers les joueurs professionnels du pays, qui possédaient les réflexes et l’instinct nécessaire pour faire fonctionner les systèmes d’armes avancées des mécas. Les plus grandes stars furent enrôlées, y compris la championne du monde en titre, Hana Song, alias « D.Va ». Réputée pour ses compétences sans pareil, D.Va était une compétitrice enragée qui jouait pour gagner, à n’importe quel prix, et elle avait la réputation bien méritée de se montrer impitoyable envers ses adversaires.

Considérant ses nouvelles missions comme un jeu, D.Va charge au combat en compagnie du reste de son unité MEKA, prête à défendre son pays à tout instant. Elle a récemment commencé à diffuser ses opérations de combat en direct pour ses fans, si nombreux qu’elle est devenue une célébrité mondiale.

Overwatch_Dva

C’est une héroïne très intéressante à jouer, car elle a deux “formes”, si je peux m’exprimer ainsi: une quand elle est dans son Méca, et une autre quand elle n’y est plus. Je vais commencer par cette deuxième phase qui est la plus simple. Elle survient lorsque le Méca n’a plus de vie. Dans ce cas, D.VA s’éjecte automatiquement du véhicule, ce dernier se détruit (sans faire de dégât) et elle se retrouve à pied. Dans cette phase, le but est de canarder le plus d’ennemis possibles pour recharger sa capacité ultime, et quand elle est chargée, l’utiliser pour revenir dans le Méca. En effet, bien qu’elle ait une arme assez puissante et assez rapide quand elle est à pied, elle est aussi très fragile.

La forme de Méca est quant à elle extrêmement robuste, mais comporte le défaut de n’être très robuste qu’en frontal. Lorsqu’il encaisse des tirs en face de lui, le Méca est une brute: il est très dur de le détruire. Par contre, si un ennemi vient derrière lui… c’est une autre histoire. En plus de tanker très bien, D.VA peut activer sa Matrice Défensive pour tout simplement être invincible, mais toujours en frontal. Cela permet aussi bien de bloquer les tirs que le Barrage, la capacité ultime de Pharah.

Sa capacité ultime, l’Auto-Destruction, est quant à elle particulièrement jouissive… et dangereuse à utiliser. En effet, il est possible de se suicider si on reste trop près du Méca quand il explose. Par contre, votre équipe ne prend aucun dégât de cette capacité, ce qui est une très bonne nouvelle: en effet, cela oblige l’autre équipe à sortir de sa position le temps de l’Auto-Destruction. Particulièrement utile pour faire place nette en attaquant ou protégeant un point important de la carte!                                                                                                                                                                                                                 Source : JudgeHype

659055

Pourquoi j’aime D.va ? Tout simple (ou pas). C’est déjà le premier personnage que j’ai jouée en commençant Overwatch. C’est avec elle que j’ai fait mes premières dingueries en étant novice (et malgré tout débrouillarde).  Je trouvais le concept de MEKA intéressant et « facile » d’utilisation. Il ne faut pas croire, elle demande quand même de la technique et les joueurs de D.va pourront vous le dire. Évidemment le rose m’a aussi attrapé la première fois. Je ne voulais pas d’un personnage Call Of comme Soldat : 76 qui est le personnage même pour attraper les joueurs de COD. Je voulais un personnage qui sorte de l’ordinaire qui est un gameplay différent de ce que l’on peut trouver. C’est pour cal que je suis devenue main D.va, Ange et Lucio. J’ai mis du temps à savoir la jouer correctement sans faire de faute de débutante. Au début j’avais plus de mort et que de kill au compteur alors que maintenant je suis toujours médaillé en or quand je l’ai. Je vous cache pas que je vous aussi une grande adoration à Ange qui est ma seconde main.

D.va c’est aussi des phrases toute mignonne mais violente du genre « Tout ce qui est mignon… et mortel ! ». Ce qui est plutôt de circonstance puisque je ne suis pas très grande ^^. Surpriiiiiiise, non je rigole (pas pour la taille hein !) ! D.va c’est aussi « On est en mode facile là ? », « Bisous D.va »… Lâché au bon moment, c’est phrase peuvent bien mettre la rage.

1024x768_74349b42ffac108

D.va est une tank mais que je joue beaucoup plus comme flankers malgré ces nombreux nerf pour qu’elle reste une tank. Son boubou très utile pour protéger ma binôme qui se reconnaîtra ^^ ainsi que toute la team. Mon boubou que j’adore caler devant l’ultimate de McCree, Pharah ou encore Soldat pour les rendre COMPLÈTEMENT useless. Je dois avouer me taper un bon fou rire à chaque fois que je fais ça car ils doivent vraiment prendre la mort en face. Je suis sur tous les fronts avec elle grâce à ces réacteurs qui peuvent me permettre d’arriver vite sur zone.  Si je peut me permettre tout ça, c’est souvent que je ne suis pas la seule tank de l’équipe.

D.va à un utlimate plus que mortel, bien placé il peut anéantir une team. Mais son ultimate ce n’est pas que ça, il sert aussi pour la défense lorsqu’il s’agit de faire reculer l’ennemi pour conserver un point ou garer un convois dans les dernière secondes de jeu. Le seule soucis de sont ultimate c’est qu’il est bien trop visible avec le panneau attention au dessus. Ce qui le rend parfois useless car trop facile à éviter même bien placer.

D.va est avant tout une gamergirl et je crois que c’est ce qui ma le plus attiré. Je me suis identifié à elle tout de suite. Je fais partie du grand nombre de gonzesse qui adore jouer les rôles de gonzesse dans les jeux ^^. Quel cliché me direz-vous ! Autant en profitez quoi ! L’histoire et le personnage m’ont attiré puis je suis resté sur elle pour en faire ma première main. Maintenant j’ai quasiment tous ces costumes (dernier en date : Officier de Police), toutes ces émoticônes et toutes ces célébrations ainsi que toutes ces entrée en scène et ces répliques.

« Bisous D.va* »
(*réplique en jeu de D.va)

170221_love_for_you_by_umigraphics-db0wya3

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :