Nos Étoiles Contraires, un chef d’œuvre cinématographique

Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d’un groupe de soutien pour les malades du cancer.

nosetoilescontraires

Ce film est pour moi un chef d’œuvre du cinéma. Certains disent que Titanic était indétrônable et bien je vous présente là le film qui pour moi l’a largement détrôné. Que se soit du côté du scénario ou même du jeu d’acteur, ce film est une pépite. Le genre de film que l’on ne peut pas regarder sans mouchoir, clairement !

Il faut savoir que c’est l’adaptation d’un roman écrit par John Green et qui est juste parfaitement adapter puisque rien ne manque dans le film. Même la plus petit chose qui peut paraître insignifiant y est aussi. Pour vous donner un exemple sans vus spoiler : la scène de la balançoire peut paraître futile et pourtant, qu’elle soit dans le livre ou dans le film; elle à le même impact. Le jeu d’acteur est parfait, rien ne manque que se soit l’émotion retransmise ou même la maladie, rien n’échappe à Shailene Woodley (Hazel Grace) et Ansel Elgort (Augustus) (tout deux ayant percé dans Divergente). Nat Wolff (Isaac) ne laisse pas non plus sa part au lion quand à son jeu de l’aveugle amoureux et vengeur. Je pense aussi aux autres acteurs qui eux aussi sont tout autant talentueux. Mais c’est sans compter sur la bande son qui est magnifique est qui s’accorde parfaitement au film. Les musiques sont poignantes et aide vraiment à retransmettre les émotions que se soit la joie ou la tristesse. Je ne vous cache pas qu’en ayant lu le livre, j’avais eu une grande appréhension avant d’aller le voir au cinéma. Appréhension dissipée dès les premières minutes car comme je vous le disais, c’est vraiment l’un des rare film qui soit parfaitement adapter et surtout identique au livre. Même les phrases percutantes sont présentes dans le film comme celle que je vous ai mise juste au dessus de mon avis.

hazel

Puis comme la bande son et le jeu d’acteur ne vont pas seul, les décors et costumes ne sont eux aussi pas laisser à l’abandon puisque la moindre référence est travaillé et bien cousu. Même la maladie n’est pas traité comme dans tous les films où on aura toujours tendance à plaindre la personne et à la voir comme quelqu’un de malade. Là c’est plutôt de voir comment, malgré le cours temps qu’il leur reste, ils préfèrent en profitez comme tout à chacun le ferai. Je trouve que c’est un point de vue bien plus percutant et poignant que de voir ça comme des plaintes. Chaque détail n’est pas laissé au hasard et n’est pas anodin. En sommes c’est un film qui ne vous laissera pas de marbre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :