Minecraft ou le pixel qui vous détend !

Minecraft est un basique du jeu vidéo. Généré aléatoirement, vous commencer votre partie sur une carte différente à chaque fois. Correction, sur la même carte mais jamais au même endroit car il faut dire ce qui est, la carte est gigantesque ! Les puriste dirons même que tout bon gamer y à forcément touché un jour. Heureusement je ne suis pas une puriste et je respecte et comprend ceux qui n’y ont jamais joué. Moi la première, je n’ai jamais accroché à la version PC… Je ne suis pas très à l’aise avec un clavier mais beaucoup plus avec une manette. Qui dit manette dit évidemment une sortie console. Déjà sortie auparavant sur Playstation et Xbox, je n’ai jamais été vraiment attiré puis la Switch et l’achat du jeu par mon compagnon mon convaincu de retenter l’expérience dont voici mon compte-rendu.

minecraft

Pour commencer, beaucoup n’aime pas le graphisme de Minecraft, ce que je peux entièrement comprendre mais j’avoue trouvé que ce style fait tout le charme du jeu. Cela change des jeux élaborés au graphisme presque trop réelle puis ça n’empêche pas d’y passer un nombre d’heure incalculable. Pour ma part, je trouve ce style bac à sable plutôt agréable et même très attrayant. C’est même ce qui m’a donné l’envie de reprendre le pixel art.

pixelConcernant la jouabilité, comme je vous l’expliquait plus haut; je la trouve beaucoup plus agréable avec une manette que sur un clavier mais ce n’est que mon ressentie. Bon je dois vous avouer que jouer aux joycons est un peu galère puisque ces derniers bugs légèrement (pour ne pas dire carrément…) mais à la manette pro, c’est le top ! Les touches sont assez simples et le jeu ne nécessite pas de combinaison ou autre de trop compliqué. Ce jeu reste abordable par tout le monde, petits et grands. De plus, certains systèmes ont été simplifiés comme les recettes ou même les schémas de construction. Surement un choix stratégique afin d’attirer plus de monde sur Minecraft.

Il faut savoir que ce jeu ne possède pas d’histoire, c’est à VOUS de l’écrire. Un peu de la même trempe que les Sims que beaucoup d’entre vous connaissent plus ou moins. Du coup, cela nous laisse un très large éventail de possibilité concernant le chemin à suivre et l’histoire à écrire. Exploration, installation sont souvent les maîtres mots de ce jeu à l’open world sans limite. Oui, oui sans limite puisque la carte ne connaît pas de délimitation et ainsi vous retrouvez tous les univers possibles c’est-à-dire : désert, plaine, mer, montagne, neige, etc. Les possibilités de ce jeu sont infinis ! C’est d’ailleurs une des choses pour lesquelles ce jeu me plaît beaucoup et qu’il en est même devenu un coup de cœur.

Pour continuer sur la bande son, elle reste toujours la même mais je l’aime bien. Elle est simple mais en même temps permet de reconnaître chacun de nos ennemis. Il est plutôt plaisant de savoir à quoi s’attendre, cela permet de beaucoup mieux se préparer à la situation.

manetteEnfin pour finir, dans tous les jeux, nous sommes confronté à des personnages plus ou moins charismatiques avec des personnalités et des caractères bien définit mais dans ce jeu, il n’en est pas question. Enfin si dans un sens, c’est celui que vous décidez d’adopter. En revanche, je trouve les ennemis plutôt bien pensez malgré leur simplicité. Un Creepers qui peut tout explosé, un archer qui vous vise plutôt bien, un zombie adepte de cher fraîche, sans parler de la multitude d’animaux que vous pouvez tuer, tondre et même élevé; la diversité des PNJ est assez plaisant. Je ne pense pas avoir été confronté à tous les ennemis mais s’il y en à bien un que j’évite de croiser, c’est bien le Slender. Ne le regardez jamais ou alors, c’est à vos risques et périls.

En bref, c’est un jeu que je recommande pour ceux qui aime passez du temps à construire, détruire et se forger son histoire sans contrainte et sans être dicté par une ligne de conduite “historique”. Simple et sans prise de tête, ce jeu peu vous accaparé de très nombreuses heures. Croyez-moi, je me suis dit plus d’une dizaine de fois : “Allez, après ça, j’arrête !”… 2h après j’y étais encore et toujours ! Alors rejoignez-moi ♡ !

POINTS POSITIFSPOINTS NEGATIFS
La durée de viePas de version physique
L'immersion totaleGameplay rudimentaire
Multijoueur en écran splitéDurée de vie (4h)
Gameplay intéressantTrophée facile (PSN)
Pack de textures et skins
Accéssibilité

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :