Love Everlasting, un chemin semé d’embuches

Bridger Jenkins, un jeune à l’école secondaire, est un étranger avec des cicatrices cachées et un rêve de voir l’océan. Vivant dans la pauvreté, sa mère a tout fait en son pouvoir pour donner à son fils une bonne vie, mais son monde est à nouveau renversé lorsque le beau-père abusif de Bridger menace leur vie. Sur la route avec seulement 197 dollars en poche, Bridger et sa mère entreprennent le voyage de toute une vie. Mais une série d’obstacles ternissent leur plan et ils finissent par se retrouver coincer au milieu de nul part – une petite ville qui va changer leur destinée. Lorsque Bridger a la chance de rencontrer une beauté aux yeux marron, enveloppée d’insécurité, des étincelles volent et un lien éternel se tisse entre ces deux inadaptés désirant l’acceptation et le véritable amour.

1802612

Le film de base ne m’intéressait pas plus que ça. Lorsque je voyais ce jeune au cheveux blond platine, je me suis demandé ce que c’était encore ce film. Finalement, je me suis laissé tenté et j’ai aimé. Ce n’est pas non plus un chef d’œuvre mais il se laisse bien regardé.

C’est un film triste et touchant. Âme sensible, prévoyez les mouchoirs. Deux écorchés vifs qui ne cherche qu’à être accepté et aimé pour ce qu’ils sont. Chacun à sa propre histoire que l’on découvre dans le film, deux histoire pas facile du tout qui font que l’on s’attache à ces deux jeunes que le destin a décidé de rapprocher. Malgré tout, on ne peut pas s’empêcher de penser que leur sentiments sont décuplés à cause des évènements qui surviennent dans le film. Chacun des ces deux torturés qui se croient différent se retrouve à s’épanouir l’un avec l’autre. Eux seuls sont capable de ce comprendre mutuellement. Je trouve que ce qu’il montre est un très belle définition du verbe “Aimer”. Du moins de mon point de vue : aimer quelqu’un c’est l’accepter tel qu’il est.

MV5BNDAxMWZiODgtOGNlMy00ZDQyLWE1MjMtOTkxNDhiMjk2YTU4XkEyXkFqcGdeQXVyNDM1NzI3MjM@._V1_

En revanche, le jour où on verra des parents accepter ce qui ce passe en si peu de temps, faite moi signe ! Bon en même temps, on à pas vraiment d’indicateur de temps dans le film. La fin, on pourrait s’y attendre mais je dois vous avouer que j’étais tellement prise dedans que je ne l’ai pas vu venir… Je vous recommande film avec plaisir. Mais n’oubliez pas :

Sortez les mouchoirs !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :