Horizon Zero Dawn, une aventure grandeur nature !

❝ GAIA : Requête. Qu’est-ce que vous avez ressenti ? ❞

Horizon Zero Dawn est un jeu post-apocalyptique où l’on découvre Aloy, une jeune paria à la découverte d’un monde ouvert d’une beauté à couper le souffle. Guerilla Games nous offre à travers ce jeu une histoire et une scenario émouvant et prenant. On s’attache à Aloy nous permettant d’en apprendre plus sur elle et sur son histoire à travers des hologramme, des audiologs ainsi que des documents écrits. Cette histoire est complète et parfaitement tissé. Il est vrai que niveau émotions, elles sont vites limité par le manque de marque sur les visages des différents protagoniste. Seule Aloy est capable de nous accroché avec son caractère et son charisme à toute épreuve.

maxresdefault

Dans ce jeu, on découvre une mécanique de jeu plutôt bien huilé mélangeant autant l’action que l’infiltration. Dosé convenablement, il convient à tout type de joueur, autant au bourrin qu’au patient. Faisant partie des deux catégorie, j’ai su trouver un juste milieu entre ces deux catégories. L’évolution se fait tranquillement et nous permet de tout comprendre et ainsi d’apprendre l’histoire d’Aloy en même temps qu’elle et d’ainsi avoir, parfois, les mêmes réactions qu’elle. Le sentiment de liberté, d’évasion, d’apprentissage ainsi que la découverte sont très présent et ce sont ces quelques idées qui rende le jeu encore plus attractif.

Ce que je trouve encore plus intéressant c’est l’intégration des machines qui se fait plutôt en douceur. On commence par de petits veilleurs pour finir sur gueule d’orage et des oiseaux tempêtes qui vous donne juste des envie de meurtre ou plus soft, de vous tirer les cheveux (voir de vous les arracher même !). Les mécaniques de ces machines sont toutes différentes. Chacune ayant sa faiblesses que se soit sur son corps ou élémentairement parlant. A chaque machine sa routine, c’est à dire que chacune d’elle se déplace différemment avec des cycles différent. Pour pousser le vice encore plus loin, vous pouvez prendre 2 carapateurs : les deux ne se déplaceront pas pareil (pour exemple) et cela est pareil avec toutes les espèces. Grâce à la multitude d’arme dont dispose Aloy, vous pouvez décider de l’approche à choisir, qu’elle soit douce ou violente. Certains privilégierons les pièges, d’autre l’approche furtive, d’autre encore iront tête baissé vaincre la machine en question. Un gros plus pour ce jeu : pouvoir monter sur les machines ! Un gros gros plus qui peut nous permettre d’atteindre des points plus rapidement même si on ne peut pas toutes les monter. J’ai été déçu de ne pas pouvoir monter sur le Mastodonte ou sur les Carapateurs.

horizon

Évidemment comme tous les jeux ne sont pas parfait, ils restent quelques petites améliorations à apporter aux jeux comme les détails invisible qui peuvent parfois gêner notre progression et même parfois nous être fatale dans un combat contre une machine ce qui rejoint aussi la caméra qui parfois est gênante. Concernant les gênes, il y a aussi les prises d’escalade qui sont jaune sur un décor assez claire qui fait que, tout dépend la luminosité, elles ne sont pas visibles et nous pousse à chercher ailleurs alors qu’elles sont juste devant nous. Petit bémol aussi mais qui reste minime et pas gênant dans le jeu, c’est la physique qui n’est pas prise en compte comme les mouvements de l’eau quand on nage, la nature qui s’enflamme ou autre.

❝ Aloy : Et tout cela ? ❞

En bref, ce jeu est une pépite avec des graphismes renversant, des personnages charismatiques ainsi que des machines époustouflante doté d’un IA qui parfois vous énervera plus qu’autre chose. Ma machine préféré : le Mastodonte. Un jeu à ne pas rater, je dirai même que c’est de venu un MUSTHAVE !

POINTS POSITIFSPOINTS NEGATIFS
Monde ouvert a la fois dangereux et fabuleuxPeu de monture
Des graphismes à couper le soufflePrise d'escalade peu visible
La beauté du mode photoDétails physiques (eau, feu...)
Un gameplay d'aventurierCaméra parfois gênante
Le piratage des machinesDétail gênant les déplacements

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :